DÉRIVE VERTICALE

Traiter le Président de la République, qui, depuis des mois a décidé de tendre la main à tous les maliens au nom de l’unité nationale, de petit monsieur est le comble de l’ironie et cela renseigne plus sur l’amertume et la mauvaise bile du pathétique candidat malheureux plus qu’autre chose.

Déclaration de Soumeylou Boubèye MAIGA à la rentrée politique de l´ASMA-CFP à Ségou :...

Aux dires du secrétaire général du bureau politique national du parti, M. Issa Diarra, aujourd’hui l’ASMA compte 16 députés à l’Assemblée Nationale, 841 conseillers communaux, 38 maires, avec la région de Ségou en tête. Selon lui, sur les 55 sections de l’ensemble du territoire national, 42 ont été mises en place. Il a rassuré que toutes les sections de la région de Ségou ont été mises en place. Pour M. Diarra, au regard de tout ce qui précède, l’ASMA devient de facto la troisième force politique du pays.

Le président du conseil régional de la société civile de Kayes lors de la...

C’est en ces termes, que le président du conseil régional de la société civile de Kayes, s’est adressé à l’assistance, lors de la visite du ministre des Réformes Institutionnelle en charge des relations avec la Société Civile Amadou Thiam.

Arcanes politiques : Mamadou Oumar Sidibé, l’homme du « tiou tia tiou » !

Avant-hier opposant, hier membre de la majorité, et aujourd’hui rebelle dans la majorité, Mamadou Oumar SIDIBE du PRVM-Fassoko est certainement l’incarnation de l’homme du « tiou tia tiou » du marigot politique malien, un vrai caméléon au sens propre du terme. Ces propos annonçant le choix de son parti d’opter pour l’opposition, tout comme les griefs formulés contre le régime IBK raisonnent encore dans l’air !

Nouvel Attelage gouvernemental : 15 entrants, 13 maintenus, 7 permutés…

Loin d’ ‘’un partage de gâteau’’ comme l’a souligné le PM dans son intervention à l’occasion de la signature de l’accord politique, ce nouveau gouvernement est caractérisé par une large ouverture (composé de l’opposition, de la majorité, de la société civile…), dispose de deux avantages : l’union nationale et la compétence des hommes et femmes qui le compose.

Edito : un attelage bien potelé

Cette liste sortie au premier jour du mois béni de Ramadan, ne balaie pas d’un coup les difficultés, ni les ressentiments d’une partie du peuple contre le régime, mais elle convainc au regard de la manière de son replâtrage, sur la volonté de ‘’Mandé Massa’’ à associer tout le monde dans la gestion du pays. C’est pourquoi, il répétait ces derniers temps cette citation du roi Guézo : « Si tous les fils du royaume venaient par leurs mains assemblées boucher les trous de la jarre percée, le royaume serait sauvé » . La jarre est maintenant bien potelée !

FORMATION DU GOUVERNEMENT : comment l’opposition veut dépouiller IBK de ses prérogatives

à l’impossible le pouvoir n’est pas tenu non plus. Sauf si le président de la République admet ouvertement avoir échoué dans la gouvernance politique du pays, donc prêt à accepter l’humiliant diktat des opposants. Sinon, il est temps qu’IBK s’assume en président élu par les Maliens. Dans, la situation actuelle du Mali, l’appartenance politique est moins importante que la compétence avérée d’un cadre, sa disponibilité à servir la nation avec la plus grande probité morale.

PREMIER MINISTRE : les raisons qui ont prévalu à la nomination de Boubou Cissé

Le manque de coloration politique avérée du nouveau Premier ministre, en dehors d’être proche du président, est comme un couteau à double tranchant. A lui de s’en servir. Cela aurait pesé dans la balance de sa nomination selon une source bien introduite.

AMADOU KOITA, MINISTRE PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT : « Le gouvernement a un programme de...

Le ministre porte-parole du gouvernement, Amadou KOITA apporte des éléments nouveaux dans la polémique autour du désarmement des milices qui pullulent dans le Nord et le Centre du pays. Selon lui, le gouvernement a un programme dans ce sens.

Projet de révision constitutionnelle : l’EPM apporte sa contribution!

Par ailleurs, sous la conduite de l’expert international, le Gal Siaka Sangaré, les participants ont parcouru trois grandes thématiques. Il s’agit, de la « Présentation de la loi électorale (Forces et Faiblesses) », des « Modes de scrutin et proposition d’une option pour l’élection des députés à l’Assemblée Nationale : option et justification » et le choix de la circonscription électorale pour l’élection des députés à l’Assemblée Nationale : option et justification ».

Suivez-nous !

12,744FansLike
1FollowersFollow
7FollowersFollow
53SubscribersSubscribe

Dernières publications