A l’occasion de la cérémonie des « cent jours » du deuxième mandat d’IBK, le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga a annoncé le lancement d’un vaste programme d’infrastructures économiques, dès janvier 2019, ayant pour objectif de basculer le Mali dans la modernité en le propulsant sur le chemin de la croissance et du développement.

Un ambitieux programme d’environs 6000 milliards de F CFA pour changer le Mali d’ici 2030. C’est le programme réfléchi par le PM, Soumeylou B. Maiga pour transformer le Mali. Lundi, devant le président IBK et l’ensemble des chefs des différentes institutions de la République, les Partenaires techniques et financiers du Mali et le corps diplomatique, le Premier ministre a fait le bilan des cent des jours” du nouveau quinquennat d’IBK tout en dévoilant les ambitions de son gouvernement pour redorer le blason du Mali.

Selon M. Maiga, ce programme s’inscrit en droite ligne avec la volonté du Chef de l’Etat qui vise à faire basculer le Mali dans la modernité en le propulsant sur le chemin de la croissance et du développement. “C’est dans ce cadre qu’un ambitieux programme d’infrastructures économiques qui fera l’objet d’une loi de programmation quinquennale a été conçu et sera mis en œuvre dès janvier 2019. Ce programme est structuré autour d’infrastructures routières et de transport qui fera le maillage de l’ensemble du pays en vue de son désenclavement intérieur et extérieur. A cela s’ajoute la réalisation d’Infrastructures économiques, marchandes et culturelles”, a-t-il indiqué.

La part belle à l’économie

Le Mali, estime SBM, se développera par l’exploitation efficiente de son immense potentiel agricole, sylvo-pastorale, hydraulique, énergétique et minier. “Ces initiatives seront soutenues par une politique économique de promotion des investissements et de création de zone économique spéciale à l’image du SIKHOBO (Sikasso-Khorogo-Bobo-Dioulasso). L’objectif est de tirer le meilleur du potentiel économique des bassins de production (Céréales, fruits et légumes, coton, acajou, anacarde, sésame, gomme arabique etc.)”, a-t-il promis.

L’économie malienne doit être insérée dans les chaînes de valeurs internationales à travers la création de zones économiques spéciales. Dans le souci d’accroître l’attractivité du Mali et donner à la capitale, Bamako, sa place dans l’environnement sous régional, africain et international, le chef du gouvernement annonce “un ambitieux programme présidentiel de rénovation urbaine”. L’objectif est de faire de la capitale la vitrine du pays, un hub régional, une destination connue et prisée en Afrique pour les affaires, le tourisme, les Arts, la culture et les conférences internationales.

Pour efficacement mettre en œuvre la vision présidentielle en matière de solidarité et de développement humain, le Premier Ministre annonce de grandes mesures concernant le fonctionnement actuel de l’Etat. Des mesures de transparence économique qui tendent à réduire le train de vie de l’Etat et à accélérer son redressement seront prises et renforcer. Les économies réalisées viendront en soutien aux couches les plus vulnérables, dans un esprit de solidarité nationale.

L’autorité de l’Etat doit continuer à s’affirmer pour mettre fin au laisser aller et à l’anarchie et pour renforcer la confiance des citoyens dans l’action publique. Les mesures fortes et justes prises suite à la visite du premier ministre sur le chantier des logements sociaux de N’Tabacoro seront de mise chaque fois que l’intérêt public le commande.

Des mesures fortes et justes pour réduire le train de vie de l’Etat et élargir la chaîne de solidarité aux couches défavorisées

A ces actions il faut ajouter une redynamisation du secteur privé à travers l’adoption d’un décret sur la commande publique. C’est pour créer un environnement que, aux dires du PM, l’accent a été mis sur la lutte contre la corruption à travers la création d’un ministère dédié à la modernisation de l’administration et à la transparence de la vie publique. Le gouvernement entend aussi mener sans relâche ce combat pour une gouvernance exemplaire, vertueuse, gage de tout développement économique et de justice sociale. En plus, le PM a annoncé la construction d’une cité de la culture.

S. I. K.

30minutes.net