TENTATIVE D’APPLICATION DE LA CHARIA A KIDAL : La CMA courtise les jihadistes

Il n’est un secret pour personne que l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger connait aujourd’hui un véritable obstacle dans sa mise en œuvre du fait de la mauvaise foi de certaines parties prenantes du processus. Au-delà de son application, la nouvelle décision portant dispositions générales relatives à la réglementation de certains secteurs de la zone de l’Azawad, fait polémique au sein de l’opinion publique nationale. Au demeurant, il importe de s’interroger si ces nouvelles mesures de sécurisation ne vont pas remettre en cause le caractère laïc de la République du Mali. En tout cas, elles lèvent le voile sur la survivanced’uneidylle que l’on cache mal entre les jihadistes déclarés et leurs partenaires historiques.

NOUVELLES MESURES DE SECURISATION DE LA VILLE DE KIDAL : La laïcité du Mali...

Il n’est un secret pour personne que l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger connait aujourd’hui un véritable obstacle dans sa mise en œuvre à travers la mauvaise foi de certaines parties prenantes du processus. Au-delà de son application, la nouvelle décision portant dispositions générales relatives à la réglementation de certains secteurs de la zone de l’Azawad suscite également une polémique au sein de l’opinion publique nationale. Au regard de tout ceci, il nous parait nécessaire de poser la question de savoir si ces nouvelles mesures de sécurisation ne vont pas remettre en cause le caractère laïque de la République du Mali ?

POLICE NATIONALE : Un recrutement massif prévu en 2019

Le mercredi 20 février 2019, la Direction générale de la police a servi de cadre à une conférence de presse animée par le DG Moussa Ag Infahi. L’objectif était d’informer l’opinion nationale et internationale sur les opérations réalisées en 2018 et celles prévues pour l’année en cours.

Braquage à main armée : Quatre présumés voleurs de motos arrêtés par les forces...

Ils se sont spécialisés dans le vol de motos Djakarta. B. Sow, M. Traoré, I. Konaté et N. Sanogo ont été appréhendés par la Brigade anti-criminalité (BAC) et mis à la disposition du commissariat du 3e arrondissement, qui, à son tour, les a remis à la justice.

Situation sécuritaire : Tiébilé Dramé propose des remèdes

Les responsables du Parti pour la renaissance nationale (Parena) ont donné, le jeudi 14 février, une conférence de presse à la Maison de la presse. Au cours de laquelle, ils ont recommandé une batterie de mesures. C’était sous l’égide du Bélier en chef, Tiébilé Dramé.

GENDARMERIE DE FANA : Alou Bathily torturé pour avouer un vol qu’il n’a pas...

Réparateur de téléphone à Fana, Alou Bathily revend aussi des téléphones d'occasion pour arrondir les angles. C'est chez B.C qu’il s'approvisionne en marchandises. Ils sont partenaires en affaires.

Mopti : Des voleurs de motos, arrêtés, déférés et libérés le même jour !

Incroyable mais vrai ! Dans la capitale de la Venise malienne, quatre redoutables malfrats pris en flagrant délit de vol de motos ont été déférés par la police à la Maison centrale de Mopti, le vendredi 15 février. Au même jour, quelle fut la stupéfaction de la population devant la libération de ces derniers par le truchement du Premier Substitut au Procureur de la République près du Tribunal de Grande Instance de Mopti et ses hommes. Un coup dur à la lutte contre l’insécurité !

Commissariat de Police du 3ème Arrondissement : Un réseau de malfrats démantelé !

Les agents des forces de sécurité affichent désormais une détermination sans pareille. Toutes leurs descentes dans les nids des malfrats sont soigneusement menées et toujours couronnées de succès. Le Mercredi 6 février, cela fut encore le cas, lorsqu’aux environs de 7 heures, les éléments de la Brigade Anti-Criminalité (BAC) ont fait une descente musclée près de la mosquée de Missira. Ils ont appréhendé et conduit quatre individusau commissariat du 3ème Arrondissement. Ils sont :Baniamé SOW dit « Layeba ou encore Bugui », Moussa TRAORE dit « Balla », Idrissa KONATE dit « BAH » et Nouhoum SANOGO alias ‘’Banou’’. Ils relèvent d’une pègre de malfaiteurs reconnus. Ils ont été plusieurs fois accusés de vol qualifié, de détention illégale d’armes à feu et de minutions, de détention d’armes blanches et de stupéfiants.

Situation sécuritaire au centre et la crise financière : Le PARENA s’ironise avec un...

Comme à ses habitudes, le président du Parena, non moins directeur de campagne du président candidat du parti URD, Tièbilé Dramé a fait une sortie hasardeuse jeudi, avec un autre bilan macabre. Ce bilan qu’il a brandit comme celui de 2018 fait état de : 1814 victimes au Mali dont 1026 tuées au centre du Mali, parmi lesquels 697 civils, 85 membres des forces armées et de sécurité et 4 soldats de la paix, 236 des groupes armés ou présumés armés et 70 enlèvements.

Lutte contre l’insécurité : quid de la patrouille de grande envergure ?

Le ministère de la Sécurité et de la Protection civile a lancé, à grand renfort médiatique, une patrouille de grande envergure pour traquer les...

Suivez-nous !

12,799FansLike
1FollowersFollow
7FollowersFollow
49SubscribersSubscribe

Dernières publications