La Pyramide du souvenir a servi de cadre ce samedi 12 janvier 2019, au lancement du Collectif ‘’Défendons le Mali’’ qui a pour slogan ‘’Anw Ta Yé Mali Ko Yé’’. C’était à travers un point de presse animé par la présidente dudit Collectif, Mme SIDIBE Fatoumata SACKO dite Djina.

Ce collectif qui vient d’être lancé revendique plusieurs organisations membres dont : KÈ NYÈRÈ YÉ ; MALI IBK, AJA ; IBK DOUBLE 2018 ; MALI UN PEUPLE ; ARC-EN-CIEL ; JEUNESSES ACTIVES DU MALI ; ANTE A BANA, etc.

A l’entame de ses propos, la présidente du Collectif a eu une pensée pieuse et émue pour les civils et militaires qui ont été brutalement arrachés à notre affection et à celle de leurs familles au moment des fêtes de fin d’année.

Selon elle, cette cérémonie consacre un renouvellement de confiance entre les membres du Collectif et IBK qui est le Président de tous les Maliens.

Ainsi, elle a affirmé l’engagement du Collectif à accompagner le Président lBK tout au long du nouveau quinquennat, en soutenant ses actions et celles de son Gouvernement. Cela, à travers l’ardeur de citoyens conscients de la nécessité de l’union derrière le Président de la République à un moment crucial de la vie de la nation. Cet accompagnement se traduira par des réflexions sur les grandes questions de la nation aux plans institutionnel, socio-économique, politique et sécuritaire et sera concrétisé par l’organisation d’une série d’activités.

Mme SIDIBE a rappelé que le Président IBK a été réélu en 2018 après une campagne d’une extrême brutalité et d’une rare violence empreinte de calomnies, de mensonges et d’incitations au désordre social.De ses constats, il ressort que la communication n’a pas été à la hauteur des enjeux autour du Président.

Tirant alors les leçons des insuffisances du passé, ce Collectif, selon ses responsables, cette Coordination a été mise en place pour fédérer autour du Président de la République un véritable noyau avec une nouvelle approche communicationnelle.

‘’Défendons le Mali, Anw Ta Yé MalikoYé’’ a décidé, tout en soutenant toutes les actions du Président de IBK, de susciter des échanges entre tous les acteurs de tous les bords et de toutes les échelles. Convaincu que les ressorts de dialogue dans notre pays sont inépuisables.

Si les calculs politiques ou électoraux ont conduit les uns et les autres à une intransigeance qui n’a rien apporté au pays, force est de reconnaitre, selon Mme SIDIBE, que face au péril du terrorisme, nous n’avons pas d’autre alternative au dialogue. «Nous sommes un pays de dialogue, élevons-nous à hauteur de cet héritage qui hier a permis de colmater les brèches les plus béantes et d’aplanir les antagonismes les plus radicaux», a conseillé Djina.

D’ailleurs, a-t-elle fait constater, depuis la prise de fonction du Président de la république, le Gouvernement est confronté à d’énormes défis et le front social est en forte ébullition avec les grèves des plus grandes corporations de notre pays. 

Aussi, les différentes réformes qui se profilent à l’horizon 2019, à savoir les projets de réaménagement du territoire et de révision constitutionnelle constituent des changements majeurs pour notre pays. Ces échanges directs permettront aussi d’expliquer au peuple, dans les moindres détails, la nécessité des réformes et les avantages et inconvénients y afférents. Ainsi, le peuple sera édifié sur le projet de réaménagement du territoire qui n’est point, dite-t-elle, un diktat de quelque partenaire que ce soit.

‘’Défendons le Mali’’ sera composé par des présidents de tous les Mouvements et aura pour tâches de mettre en synergie les compétences des uns et des autres dans une perspective de développement autour des actions du Président de la République. Il s’agit aussi de faire comprendre au peuple malien que le Président de la République et les membres du Gouvernement sont durs à la tâche.

Par ailleurs, il s’agit de booster la Communication des activités présidentielles et celles du Gouvernement ; de faire comprendre aux Maliens que ce nouveau quinquennat ouvre de nouvelles perspectives aux Maliennes et Maliens de tous bords.

Toutefois, le Collectif a pris l’engagement de jouer un rôle de veille. «Nous serons là pour dénoncer et proposer des solutions aux différents problèmes posés ; car le Mali est notre bien le plus précieux», a soutenu la présidente du Collectif.

Le Collectif ‘’Défendons le Mali’’, selon ses responsables, est ouvert à tous les Maliens qui ont soutenu ou pas le candidat IBK.

Par Abdoulaye OUATTARA