A la faveur d’une grande mobilisation  l’Association d’aide aux femmes du Mali (A.F.M), « Mali Musow Démé Ton » des femmes ont apporté leur soutien au candidat indépendant Modibo Koné du Mouvement Mali Kanou (M.M.K) pour l’élection présidentielle du 29 juillet 2018 prochain. Ce jeudi 28 juin 2018 au Stade Mamadou Konaté.

L’élection présidentielle du 29 juillet 2018 n’est plus qu’à quelques jours. « Une fois de plus nous les femmes, nous sommes interpelées ».

Faites un choix qui réserve un avenir meilleur pour nos enfants pour qu’ils n’aillent plus tenter l’aventure qui termine le plus souvent dans les fonds des océans.

Elle avoue ceux-ci en Bambara (chères mamans, donner vie à un enfant est tellement dure qu’aucune femme ne souhaite le voir disparaitre de telle sorte.) Alors chères mères, si votre choix peut éviter un tel sort pour votre enfant ; faite le bien et surtout prenez le temps de le faire ! Car nous ne devons plus tromper de choix.

C’est en fonction de toutes ces analyses que l’A.F.M a décidé de ne plus suivre les candidats inutilement. Car nous attendons un changement du système de gouvernance prôné par ceux qui sont soucieux de leur peuple et de leur pays. Une élite qui pense à l’intérêt général avant l’intérêt personnel avec l’ambition de bâtir un Mali tant souhaiter par les Maliens.

C’est pourquoi l’A.F.M « Mali musow démé ton » a décidé de soutenir la candidature de Mr Modibo Koné president du Mouvement Mali Kanou M.M.K l’élection présidentielle du 29 juillet 2018.

Ce choix s’expliquer par le parcours de ce grand homme qui fait de lui l’incarnation du candidat qu’il faut pour les femmes afin qu’il crée des opportunités d’emploi stable pour nos enfants.

Selon Mme Coulibaly Assan Cissé, présidente de l’AFM, les multiples tentatives des femmes de s’organiser en regroupement associatif n’ont d’autres objectifs que de trouver des solutions alternatives à des difficultés quotidiennes auxquels elles sont confrontées.

Compte tenu, de la place qu’occupent les femmes dans la société africaine et malienne en particulier, il était plus que nécessaire de leur accorder une place de choix dans notre prise de décision pour plaider pour la paix et la cohésion sociale. « C’est la raison pour laquelle « Mali Musow Démé Ton » ; une association apolitique et à but non lucratif a vu le jour le 16 janvier 2018 à Bamako, dont le slogan est : Démé dan ye yéré Démé ye ».

Aujourd’hui, l’A.F.M est représentée dans beaucoup de régions, cercles et communes du Mali.

« Dans le contexte actuel de notre pays c’est-à-dire l’insécurité qui prévaut sur l’étendue du territoire, nous avons une pensée profonde pour toutes les femmes qui ont été victimes et qui souffrent dans leurs chaires et dans leurs âmes. Certaines d’entre elles ont été violées, séparées de leurs époux, de leurs enfants, de leurs villes loin de leurs habitudes », a dit la présidente. Et d’ajouter « nous disons courage à celles qui sont des camps de réfugiés partout ou qu’elles soient. Cela démontre combien les femmes sont vulnérables lors des crises ».

Amadou Sala Touré