Au sein de la Minusma, les pertes en vies humaines des douze derniers mois ont porté à 101 le nombre total de Casques bleus ayant trouvé la mort au Mali à la suite d’actes hostiles depuis le déploiement de la Mission, a indiqué M. Lacroix. Il a rappelé que c’est pour rendre hommage à ces Casques bleus tombés sur le champ d’honneur que le Secrétaire général s’est rendu récemment au Mali.

«La paix doit se construire sur un socle inclusif et participatif afin d’assurer sa pérennité et son appropriation par tous», a déclaré Jean-Pierre Lacroix.  Selon lui, cet impératif est d’autant plus important que les deux dernières semaines ont été marquées par «des tensions préoccupantes» sur le plan politique, alimentées par l’approche de l’élection présidentielle prévue dans six semaines.

«L’élection présidentielle est une étape cruciale et doit constituer un jalon dans la consolidation de la démocratie malienne», a dit le Secrétaire général adjoint. «La priorité doit être pour tous les acteurs de travailler main dans la main et de privilégier un dialogue politique inclusif et constructif, propice à la résolution pacifique des différends, afin que les conditions soient réunies pour le déroulement de l’élection dans un climat apaisé».

Source : Minusma