Mohamed Youssouf Bathily, plus connu sous le nom de Ras Bath, attaque depuis plus de deux ans, dans l’émission de radio « Cartes sur table » ou lors de réunion publiques, ministres, politiciens, leaders religieux, officiers de l’armée et élus. Et surtout Ibrahim Boubacar Keïta, le président malien, à qui il a dédié son dernier slogan, « Boua ka bla » : « Le vieux doit partir ».

Surnommé « le guide suprême » par ses partisans, ce Malien de 43 ans est suivi par plus de 150 000 personnes sur Facebook. Ses déclarations lui ont valu d’être poursuivi pour « incitation à la désobéissance ». Il a été relaxé le 27 novembre 2017 à l’issue d’un feuilleton judiciaire qui a tenu le Mali en haleine. Portrait en images.